Les différents types de strings

 

Le secteur de la lingerie est en véritable essor depuis quelques décennies. L’homme comme la femme ont un choix immense en la matière, à tel point qu’il n’est pas rare de confondre tel ou tel modèle et de s’y perdre un peu. Qui plus est, la lingerie féminine est considérablement plus développée et offre une large gamme de culottes et autres bas. Le string, l’un des modèles phares de notre époque, est certainement le plus reconnaissable. Mais saviez-vous qu’il en existe plusieurs sortes? Saurez-vous faire la différence?

L’histoire du string

Il fait son apparition dans les années 1970 sur les catwalk pour faire disparaître les marques de culotte visibles sous les tenues moulantes des mannequins. Très rapidement, à la même époque, les américaines du sud et plus particulièrement les brésiliennes s’approprient notre ami ficelle et portent la variante maillot de bain sur la plage. Dès 1975 il débarque dans les collections de lingerie françaises.

Dans les années 80, la famille du string s’agrandit avec l’arrivée de plusieurs déclinaisons: le ficelle, le classique et le mini.  Il faut cependant attendre les années 90 pour qu’il gagne réellement ses titres de noblesse en France.

A l’heure actuelle, il  garde toujours une connotation très sexy, même si son port s’est largement démocratisé. A la fois esthétique et pratique, il est devenu un incontournable des gardes-robes féminines et a conquis le cœur des hommes.

On distingue les trois sortes de strings à leur échancrure ainsi qu’à leur dos. Du plus grand au plus micro, petite explication.

 

Le classique

Le string classique est le premier modèle à avoir vu le jour. Sa forme en triangle à l’avant couvre le pubis, l’arrière quant à lui se résume à une fine bande de tissu passant entre les fesses. Il est moins échancré et plus large que les deux autres formes.

On le trouve dans différentes matières et coloris. Il a l’avantage de pouvoir se porter sous n’importe-quelle tenue, essentiellement près du corps. Mais attention, ce dessous ne convient pas à toutes les morphologies.

 

Le ficelle

Le string ficelle est plus échancré que le string classique. L’avant et l’arrière sont constitués de deux petits triangles, l’un plus grand que l’autre et reliés entre eux sur les côtés par deux ficelles, comme son nom l’indique !

Le port de la ficelle ne met malheureusement pas en valeur toutes les morphologies. De généreuses poignées d’amour ou un fessier trop plat ne feront pas bon ménage avec lui.

 

Le micro

Tout est dit dans le nom. Avec lui, tout est riquiqui. Il a pour vocation de ne cacher que les parties génitales. Véritable arme de séduction des strings, le micro est un produit ultra sexy pas vraiment pratique, réservé aux plus aventureuses. Avec lui une chose est sûre, aucun risque de marques sous les vêtements !

Le C-string

Modèle minimaliste de la gamme, le c-string est un peu particulier. On le qualifie volontiers d’invisible, et pour cause, il ne tient à pas grand chose. Quelques cm² de tissu, une armature pour le tenir, et le tour est joué. Découvrez ce modèle audacieux et hors norme.

 

L’ouvert

Tout comme sa cousine la culotte fendue, ce modèle se pare d’une large ouverture à l’entre-jambe. Réservé aux plus hardies et aux moins frileuses !

Le transparent

Ce n’est pas sa coupe, classique ou plus minime qui le distingue des autres. Il s’agit ici de son tissu, tout en transparence. Dentelle ou tulle parfois ornés de broderies viennent créer un effet sensuel sur ce dessous déjà sexy. Découvrez-le !

 

Pour en apprendre plus sur différentes formes de culottes: