Le soutien gorge bandeau

Pour chaque femme, choisir son soutien gorge peut-être une véritable source de plaisir comme un moment désagréable. En effet, beaucoup d’entre elles ne connaissent pas réellement leur taille ni les formes qui leur conviennent. Néanmoins, l’achat de lingerie est un passage obligé. Alors pour vous faciliter la tâche mesdames, 1001dessous vous explique les différences entre tous les modèles. Zoom sur le soutien gorge bandeau, une pièce de lingerie qui aime se faire voir.

Un soutien gorge sans bretelles

Grand classique de la lingerie, le soutien gorge bandeau est loin d’être nouveau. Autrefois réduit à une simple bande de jersey qui camouflait les seins sans soutenir grand chose, il est aujourd’hui nettement plus sophistiqué et arbore des formes, des couleurs et des matières travaillées selon pléthore de styles.

Ce dessous a la forme d’une bande au décolleté droit ou en cœur. Il est généralement porté sans bretelles mais il existe des modèles avec bretelles amovibles. On le trouve également avec ou sans armatures.

Les modèles sans armatures conviendront aux petites et moyennes poitrines : c’est-à-dire celles qui font un bonnet A, B ou C.

Les formes avec armatures sont préconisées pour les poitrines généreuses. On le trouve alors du bonnet A à E.

C’est le soutien gorge idéal sous une tenue qui dégage les épaules ou un dos nu. Il est généralement muni d’une fine bande siliconée qui assure un meilleur maintien et l’empêche de glisser.

Selon les marques et les modèles, on le trouvera sans coutures ce qui permet de le porter avec encore plus de discrétion.

De plus en plus à la mode, il adopte différents styles: classique ou coloré, le bandeau joue sur les matières et les couleurs pour apporter une touche vitaminée ou sensuelle aux déshabillés.

 

Choisir le modèle adapté

Pour les petites  et menues poitrines, la question ne se pose pas. Les bandeaux se portent en toute circonstance avec ou sans armatures, avec ou sans bretelles.

Les poitrines plus généreuses, au-delà du bonnet C, pourront quant à elles les porter à condition qu’ils aient des armatures. En revanche, pas besoin de bretelles pour être maintenues ! Saviez-vous que 80% du poids de la poitrine est soutenu par l’élastique du soutien-gorge? Les bretelles, elles, n’en supportent que 20% ! Enfin, malheureusement parfois entre la théorie et la pratique il existe un monde… et les vraies poitrines lourdes risquent, à ce petit jeu, de devoir remonter sans cesse leur bandeau fugueur.

 

Comment le porter ?

Pour les férus de mode, souvenez-vous: Lors de son défilé en 2009, Balenciaga relance avec fulgurance la mode des soutiens-gorge bandeaux avec un modèle digne d’un tatouage, noir, brodé et transparent, porté sous une veste ouverte, et puis c’est tout. Une nouvelle mode est lancée. On vous l’accorde, une tendance difficile à porter au quotidien, mais rien n’empêche d’adopter une version plus édulcorée.

Avec ce dessous sans dessus dessous, on aime l’effronterie et on le montre volontiers. L’on fait fi des conventions et l’on ose jouer sur la transparence et les couleurs.

Pour les plus sages, le bandeau est idéal l’été ou pour les soirées, il est invisible sous un bustier ou un dos nu.

 

Bandeaux

Pour en apprendre plus sur les formes