Nuisette sexy ou pas : à vous de choisir !

Les nuits se suivent mais ne se ressemblent pas. C’est pourquoi, la gamme lingerie de nuit offre à toutes les femmes un large choix selon leurs envies et leurs besoins. Car si l’on recherche avant tout le confort pour dormir, rien n’empêche de rester séduisante. Pour toutes celles qui souhaitent apporter une touche sensuelle à leurs rêves, découvrez la nuisette, légère et douce comme une caresse.

La nuisette

Est-il encore nécessaire de présenter ce vêtement de nuit particulièrement léger en forme de petite robe courte à fines bretelles ?

Elle fait son apparition dans le vestiaire nocturne au cours des années 1950. Le modèle est créé outre-Atlantique par Nancy Mecher ; il est transparent et en nylon, matière infroissable. La nuisette crève l’écran en s’affichant sur les corps plantureux des stars hollywoodiennes de l’époque. Cette pièce suggestive permettait de dévoiler avec raffinement ce que le puritanisme américain tendait à cacher. Portée également par les pin-up, elle accompli une petite révolution en apportant une notion de séduction au vêtement de nuit. Plus courte qu’une chemise de nuit, et bien plus sensuelle, elle souligne gracieusement les formes féminines, laisse deviner les hanches et dégage la poitrine. A partir des années 60, les frous-frous et petits nœuds se multiplient avant de gagner en sobriété dans la décennie suivante.

Ce modèle est généralement porté au dessus du genou mais il existe des nuisettes longues pour un aspect très glamour.

Cette lingerie de nuit est fabriquée dans différentes matières légères comme le satin, le nylon, le coton, la soie. Des touches de dentelle et de tulle sont parfois ajoutées pour encore plus de charme.

Selon les modèles on la trouve avec ou sans armatures pour les seins. Tout dépend de l’effet et l’usage recherché…

 

La baby doll

La baby doll est un modèle de nuisette particulièrement sexy. Elle complètement ouverte à l’avant avec deux grands pans de tissus qui tombent sous la poitrine.

Elle fait son apparition au rayon lingerie de nuit en 1956 et tire son nom du film éponyme d’Elia Kazan sorti la même année. On vous le disait, les actrices américaines de l’époque portent aux nues ces vêtements d’un nouveau genre.

Son nom renvoie au style de la femme-enfant qui sous des apparences innocentes et naïve se révèle être une véritable séductrice.

La baby-doll sera à coup sur le moyen le plus efficace pour faire monter la température sans exploser sa facture de chauffage !

 

La combinette

La combinette est une version moderne de la combinaison, robe longue en tissu léger que les femmes portaient sous leurs vêtements. Elle a la forme d’une petite robe très courte, s’arrêtant à mi-cuisse ou moins et sa coupe est très proche de la nuisette.

Elle est le plus souvent fabriquée en satin ou en soie et a la particularité de pouvoir être portée la nuit pour dormir ou le jour sous un robe.

 

Pour en apprendre plus sur la lingerie de nuit féminine :